Visitor:
Animal Protection > Worldwide Actions > France
Blood of Slaughterhouses in French

Après l’enthousiasme suscité par sa précédente création, Le meilleur des mondes... possibles !, l'Atelier du Premier Acte présente en juillet 2010, au PréO, Le Sang des Abattoirs, un texte écrit et mis en scène par Lionel Courtot.

Les 8 et 9 juillet, vingt-six acteurs dont onze danseurs, se produiront sur scène, dans un spectacle original. Celui-ci ainsi que l'ensemble des réalisations de l'Atelier vous sont présentés dans le dossier de presse ci-joint.

"Des animaux en fuite tentent d’échapper à leur univers circassien et trouvent refuge dans un hall abandonné… Ils entraînent dans leur aventure un chien, trait d’union entre les hommes et les bêtes. Ensemble, ils découvriront l'horreur des abattoirs et défieront la cruauté des humains….

La piste, où se joue d’ordinaire un jeu à l’élan onirique, deviendra leur dernier rempart à la folie humaine et servira alors de lieu de plaidoirie pour des victimes férues de justice ou tout simplement avides de comprendre ce qui a amené le monde à évoluer ainsi... La piste, métaphore d'une nouvelle Arche qui verrait survivre quelques individus de différentes espèces, présente le monde tel qu'il est et tel qu'il pourrait être. Vision prophétique d'un avenir meilleur ou messianisme utopique, la révolte animalière devenue jugement des animaux, met en scène le cri de désespoir de la condition animale face au Sang des Abattoirs, symbole de la cruauté des hommes.

Dans une époque incertaine où la diversité du vivant semble menacée, ce spectacle, allégorie d'une biodiversité entrée en résistance, met en scène les hérauts d'un monde en péril, victimes innocentes, devenues maintenant les juges de leurs propres bourreaux. L'humour demeure bien présent dans une fable où, malgré tout, l'espoir reste de mise. Nulle fatalité, donc, dans ce récit à l'élan darwinien où l'homme ne paraît plus demeurer l'unique sommet du système...

La mise en perspective de l'animosité des uns, et de l'inhumanité des autres, entraîne le spectateur dans un univers décalé ou l'ironie défie sans cesse le désespoir, dans une méditation décalée sur le rapport de l'homme à son environnement, de l'homme à la nature !"

C'est donc avec fierté et non sans émotion que l'ensemble de L'Atelier du Premier Acte se prépare à interpréter Le Sang des Abattoirs.

Dans l'espoir que ce dossier de presse saura attirer votre attention,
nous nous tenons à votre entière disposition pour de plus amples informations.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos plus sincères salutations.

Pour L'Atelier du Premier Acte,
Christopher Wack

L’Atelier du Premier Acte
Chez Lionel Courtot
14, boulevard Clémenceau
67000 Strasbourg
lionelcourtot@hotmail.com

Fair Use Notice and Disclaimer
Send questions or comments about this web site to Ann Berlin, annxtberlin@gmail.com